Ibaji, nouvelle cantine coréenne surprenante

Ibaji, tout beau tout neuf!

Ibaji, c’est cette nouvelle cantine coréenne qui a ouvert il y a deux mois, et qui commence à faire beaucoup parler d’elle. Décryptage!

A quoi ça ressemble? 

Spots colorés, mosaïque murale, petits comptoirs, personnel attentionné, atmosphère familiale, on s’y sent bien. Un restaurant de cuisine populaire coréenne de petite dimension à deux pas de République, sans aucune référence aux restaurants asiatiques traditionnels. Ibaji est à l’image de la signification de son nom, car en coréen, il désigne l’’assortiment de plats préparés par la mère de la jeune mariée, pour son arrivée dans la belle-famille. Un cadeau, un partage, une ôde à la « cuisine de maman », emplie d’amour, simple et goûteuse. Ici, le mariage prend la forme d’association surprenante du savoir-faire coréen aux meilleurs produits français. 

Ibaji
Salle intérieure – Ibaji
La petite histoire

Ibaji est soutenu par La Jeune Rue, ce projet gastronomique et culturel parisien qui a été fondé par Cédric Naudon, et qui est un ensemble de restaurants, commerces de bouche et boutiques qui partagent la même philosophie: proposer des produits d’exception dans des écrins uniques, en soutenant les initiatives agricoles et commerciales vertueuses. Leurs maîtres mots sont la saisonnalité, le respect des produits et de la terre, le savoir faire-français, et que ce soit beau et bon! 

Salle intérieure - Ibaji
Table & vaisselle – Ibaji
Ce qu’on y mange

En entrée, on vous recommande des brochettes de poulet épicé & oignons doux (8 euros) ou un tartare de boeuf, poire & feuille de sésame (10 euros). En plat, le Dolsot Bibimbap est divin, avec de la viande de boeuf marinée, du riz aux céréales, un oeuf, et des légumes (14 euros), tout comme le Pulled Pork Sliders: un burger à l’épaule de cochon confite, avec du chou et du ketchup maison (14 euros) ainsi que le Kimchee Bokkeum-Bap, du riz aux céréales garni de légumes marinés, avec du porc et un oeuf (14 euros). Et s’il vous reste encore de la place pour le dessert, la Black Sesame Waffle, une gaufre au sésame noir, servit avec de la crème fouettée, des noix caramélisées et de la cannelle et le Green Tea Soft Ice Cream, du yaourt glacé au thé vert et granola au soja toasté, sont le fruit d’associations originales, des plus savoureuses! 

Bimbimbao
Dolsot Bibimbap – Ibaji
Pourquoi on aime? 

Parce qu’Ibaji est ce lieu où l’échange et la complémentarité entre deux cultures fortes sont une vraie réussite: un chef coréen aux fourneaux, des viandes et des légumes 100% français sélectionnés chez les partenaires de La Jeune Rue. Et d’ailleurs, on peut consulter la provenance de tous les produits utilisés, et ça, c’est vraiment un très bon point à nos yeux!

Et puis parce qu’on a envie de soutenir ce projet, qui est un grand pari culturel et que les plats sont proposés à des prix abordables pour une qualité irréprochable, et sont tout simplement très bons et copieux. Et que le lieu, la déco, l’ambiance; tout y est un régal. 

Dessert
Black Sesame Waffle & Green Tea Soft Ice Cream – Ibaji
Y aller 

13, rue du Vertbois, 75003 Paris. Métro Temple ou République. Ouvert toute la semaine, de 12h à 23h non stop.

1 commentaire

  • J’espère que cette cantine et le projet « La Jeune Rue » vont bien marcher. Sinon ce serait un coup dur pour les âmes innocentes du lifestyle parisien. Avec ses produits beaux et bons ®, ce Cedric Naudon ne peut être qu’un honnête homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *