Andréa x Cristina, un duo mère fille lumineux

portrait-andrea-cristina-la-seinographe

Pour illustrer notre nouvelle collection capsule de Noël, une collection de beaux objets précieux et intemporels pensés pour avoir plusieurs vies, j’ai le plaisir de vous dévoiler ici un second portrait. Après celui de Céline Saby et sa fille Yuko, c’est au tour d’Andréa de nous ouvrir les portes de son appartement en compagnie de sa maman Cristina. 

Un beau témoignage d’amour et de complicité mère – fille, tout simplement lumineux et particulièrement touchant à l’approche des fêtes de fin d’année où l’on a envie plus que jamais de se recentrer sur l’essentiel et de prendre soin de ceux que l’on aime.

Que vous évoque « Héritage » ? Pour vous qu’est-ce que la transmission?

Cristina : Le mot héritage m’évoque « une trace » une impression , que l’on pourrait laisser, un message ou même plus fort, un souvenir d’une époque qui resterait à tout jamais ineffaçable.

Andréa : La transmission est une valeur à ne pas perdre. J’aimerais tellement qu’elle fasse partie intégrante de toutes les familles, qu’elle soit une valeur innée car elle intègre tellement de belles choses : des moments, des déclarations, des promesses, des dons, des « n’oublie jamais »…

Quand on pense à tout cela, qu’est-ce qui vous semble le plus essentiel ? Qu’est-ce que vous avez envie de préserver avant tout ?

C : Le plus essentiel, il me semble est de préserver nos valeurs, nos origines et de transmettre à nos enfants un souvenir du temps passé pour qu’ils n’oublient pas qui ils sont et d’où ils viennent. C’est très important, plus tard ils pourront le transmettre à leur tour à leurs propres enfants.

A : En grandissant avec mon frère, mes cousins, mes amis, j’ai remarqué que la valeur « famille » n’était pas toujours une priorité dans les foyers et ça m’a toujours surprise et même déçue ! J’aimerais préserver ça dans l’éducation que je donnerai à mes enfants plus tard.

Quel est l’objet auquel vous tenez le plus et pourquoi ?

C: L’objet auquel je tiens le plus est ma bague ronde en argent, il s’agit d’un souvenir de ma grand mère maternelle. Elle doit rester dans la famille car c’est un témoin d’une génération passée.

A : J’ai trois colliers que je ne retire jamais. Ils ne vieillissent pas et je me sens tout de suite nue quand je suis dans l’obligation de les retirer. C’est l’ornement que je trouve le plus beau chez une femme avec les boucles d’oreilles. J’y tiens énormément, je vérifie toujours si ils sont bien attachés… Presque une obsession.

Headband en laine tricoté main, Charlotte Sometime. Headband, 45€
Bougie en céramique dorée à l’or fin,Catherine Azoulai, 29€

Quel chose valeur et/ou objet vous rêvez de transmettre ?

C : La valeur que je souhaite transmettre est celle de notre identité et de notre intégrité.

A : J’aimerais beaucoup transmettre la radio vintage de mon grand père, elle trône chez moi depuis 2 ans maintenant. Elle dormait dans le garage de mes grands-parents au Portugal et ma famille a trouvé invraisemblable que je veuille ramener « ça » en France (c’est qu’elle prends un peu de place dans mon 22m2) mais je l’adore. Sentimentalement et esthétiquement.

Coussins & fauteuil vintage, Bloc de L’Est – 55€ et 490€ 

En quoi ces objets de notre collection capsule “Héritage” vous parlent tout particulièrement ?

A : Les bijoux vintage me touche particulièrement ! Ma mère m’a toujours dit « Tu sais tout ce qui est à maman sera à toi un jour » phrase à laquelle je réponds : « Non puisque tu ne vas jamais partir, t’es immortelle n’est-ce pas ? » Et elle rit. Je vois ses bijoux lorsqu’elle était jeune, ils sont magnifiques et elle les porte toujours aussi bien. Souvent on se prête nos affaires, on fait presque les mêmes tailles.

Ces objets sont des reflets d’un temps passé ils évoquent un bonheur existant à perpétuer.

Boucles d’oreilles avec empiècement vintage, Louise Dagorne, 95€
Pull Amour Fou en laine tricoté main, Charlotte Sometime, 210€

Quel est votre plus beau souvenir en commun ?

A : Absolument toutes nos vacances dans la maison de famille au Portugal, à Tabuaço.

C : Mon plus beau souvenir en commun sont les moments partagés entre mère et fille notamment cette journée avant noël où je parcours avec ma fille toutes les boutiques éphémères de Paris qui évoquent noël et tous ses atouts. Et ce petit goûter de fin de journée dont nous nous délectons ensemble.

Avez-vous des rituels mère / fille qui vous tiennent à coeur ?

C : Notre rituel est simple et beau ce sont ces week-ends en famille et plus particulièrement le petit déjeuner du matin que nous savourons ensemble dans la maison encore endormie. Ces moments sont assez intenses et lorsque nous ne les partageons pas cela me manque.

A : Pareil que maman, nos petits déjeuners… Un moment parfait, en tout point.

Un lieu fétiche à Paris à partager ?

A : Tous les endroits où j’ai bu des chocolats chaud l’hiver avec ma mère.

C : Le joli studio de ma fille qui lui ressemble tellement !

Potrait mere fille La seinographe_551 copy

Pochettes en cuir à initiales personnalisées dorées à chaud, STUDIOTWEN, 42€

Des activités ou moments que vous aimez faire ensemble ?

A : Nos conversations en voiture ont toujours été nos meilleurs discussions. Une vraie thérapie pour elle et moi. Il me tarde toujours de faire un trajet en tête à tête avec elle.

C : Nous adorons nous poser devant un bon film assises confortablement sur notre canapé partageant une bonne tasse de thé.

Votre mot de la fin ?

C : J’adore ma fille , nous sommes tellement proches ! Elle me manque parfois mais nous arrivons toujours à communiquer dans ces moments où nous avons besoin tellement l’une de l’autre.

A : Maman tu es mon modèle et je suis ta réplique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *