Charlotte, créatrice de la jolie marque Blondifox

charlotte-interview-blondifox

Jeune créatrice française expatriée à Londres, Charlotte s’est jetée à l’eau pour suivre son intuition et enfin réaliser un de ses rêves, créer sa propre marque, Blondifox. Avec un vestiaire pour jeunes femmes élégantes et impertinentes, sa nouvelle collection Paris is a Jungle à l’ADN parisien revisité, va venir twister tous nos looks d’été !

Le temps d’un café, entre Paris et Londres, elle a répondu à toutes mes questions et nous en dit plus sur son parcours, sa vision de la mode et du style !

Peux-tu nous en dire un plus sur ton parcours de créatrice ?

Je ne suis pas une styliste à proprement parler, j’ai fais des études en commerce, à l’Inseec Bordeaux notamment.

Par contre, la mode est dans mes gênes. Mes grand-parents avaient une boutique à St Sébastien, au Pays basque, d’où je viens. Elle s’appelait Picadilly ! C’est un signe je crois. Et j’ai toujours été entourée de femmes qui aimaient et savaient s’habiller. Je me rappelle des mocassins Minnetonka de ma mère, j’avais 12 ans, ce n’était pas du tout la mode.

Après L’Inseec, je me suis spécialisée en textile à Lyon. J’ai travaillé ensuite 3 ans en tant que commerciale export pour la marque parisienne Gat Rimon. Ça a été une expérience très formatrice. J’ai déménagé à Londres en 2014 pour suivre mon amoureux/mari. Il est entrepreneur, il m’a poussé et aidé à développer Blondifox.

Créer une marque pour femme qui me ressemble. Une marque responsable qui essaie, tout au long du processus, du choix des tissus à la production, en passant par les relations clients, d’être « humaine ».

Je ne dessine pas, je bricole, je choisis les tissus, je cherche des fournisseurs en Italie, Angleterre, France, Espagne…je bidouille, je négocie, je bluffe. Je fais tout de A-Z. C’est beaucoup de travail et ma meilleure récompense c’est les doux mots des clientes satisfaites.

portrait-creatrice-blondifox

Qu’est-ce qui a déclenché l’envie de créer ta propre marque de prêt-à-porter il y a tout juste 1 an?  

J’ai toujours voulu faire ça. C’était mon rêve. Je ne m’en sentais pas capable et puis mon Jules m’y a poussé. Sans m’en rendre compte, j’ai crée Blondifox, très rapidement et naturellement.

Quel est l’ADN de Blondifox en quelques mots ?

Chic, ludique, naturelle, moderne, la femme Blondifox est libre et spontanée. Paris et Londres sont à ses pieds. Avec sa moue ingénue et le regard comme un défi, c’est une éternelle lolita, sans âge, survolant les modes et les époques avec grâce et légèreté.  C’est le genre de personne que vous avez immédiatement dans la peau.

Quelles sont tes principales sources d’inspiration ?

Mes amies (d’ailleurs les modèles s’appellent souvent comme les gens que j’aime), les gens dans la rue, un film que je vais voir, un livre que je vais regarder. Je ne suis pas vraiment les tendances. Je cherche à faire des pièces faciles et confortables mais différentes de ce que l’on peut voir ailleurs, intemporelles.

Qu’est-ce que le style selon toi ?

Le style, c’est la dégaine, la façon dont la fille va porter le vêtement, comment elle va l’associer, l’accessoiriser. C’est propre à chacune. On peut avoir une pièce très tendance mais n’avoir aucun style.

Blondifox

Expatriée à Londres, où et comment sont produit tes modèles ?  

Je produis en Bulgarie dans une petite usine familiale. Tandis que la fille, installée à Londres, est mon contact, la maman est en Bulgarie.

Peux-tu nous en dire un peu plus à propos de ta nouvelle collection “Paris is a Jungle” ?

La marque est française mais je suis basée à Londres pour des raisons amoureuses. Je voulais shooter à Paris pour insister sur l’ADN français, parisien de la marque. On a shooté au jardin du Luxembourg. J’aimais le décalage, être à Paris, que Moon (la mannequin) soit comme un petit explorateur. J’avais Moonrise Kingdom en tête.

Quelle est ta pièce favorite de la nouvelle collection ?

C’est dur de choisir, je les aime toutes pour des raisons différentes. Selon mon humeur, ce que je vais faire dans la journée…

J’aime beaucoup le look Louison-Ariel. J’ai des mariages cet été et je me vois déjà avec la sleepy dress Paula ou bien Agnès. Ema c’est la robe baby doll dont je raffole l’été avec une paire de spartiate, super confortable et super lookée à la fois.

J’aime le côté rétro de l’imper en lin Isidore. Le t-shirt blanc brodé Gaspard, un basique chic et insolent. Alix c’est un peu notre pièce emblématique revisitée.
Achille pour les soirées d’été sur la plage à Biarritz d’où je viens.

Gaspard-2-Blondifox
Le blazer Violet est tellement chic. J’aime sa coupe trapèze, son tissu esprit bleu de travail. Le décalage. Avec un short en jean, ça fait la tenue.

Blake, je porte le prototype depuis l’été dernier déjà, je l’adore. tellement confortable. J’adore cette dégaine. Pareil pour Millie. Je suis une énorme fan de salopettes. C’est mon uniforme.

Millie-1-Blondifox

Le top Léon, tellement chic en écru et noir. Très épuré. Le volume des basques donne une allure folle. Avec un petit pantalon noir.
La jupe rose, trop facile. J’aime les énormes poches, le volume, les bretelles!

Enfin, peux tu nous dire quelles sont tes 3 adresses favorites à Paris ? Et à Londres ?

À Paris, Pierre Sang, Les deux amis et Kiobashi, un japonais à Parmentier

À Londres, Palomar, un chouette resto à Soho, Le joyeux bordel, un bar « speak easy » à Shoreditch et Primeur, un resto à Canonbury où j’ai croisé Keira Knightle. Je ne m’en suis toujours pas remise.

Ça fait beaucoup de restos tout ça! Je suis très gourmande, c’est mon grand malheur !

Pour découvrir l’intégralité de la nouvelle collection de Charlotte, c’est tout juste ici sur le shop 😉

Tags pour cet article
, , ,

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *